Kénya :un centre de formation numérique pour les jeunes à Nairobi




Kenya: Microsoft et ADMI ouvrent un centre de formation numérique pour les jeunes à Nairobi

L’Institut africain des médias numériques (ADMI) s’est associé à la société américaine Microsoft pour améliorer les compétences des jeunes kényans dans le numérique. Les deux partenaires ont ouvert à cet effet une AppFactory sur le campus d’ADMI basé au centre-ville de Nairobi.


Considérée comme une unité du programme de développement d'applications mobiles et de jeux d'ADMI, l’AppFactory fournira aux étudiants des compétences en matière de programmation, d'informatique en nuage et d'analyse de données. L’objectif est de faire d’eux des forces de qualité pour l’actuel et le futur marché mondial des solutions web et mobiles. 
Selon Wilfred Kiumi, le directeur fondateur d'ADMI, « les revenus du développement de jeux vidéo étaient estimés à 137,9 milliards de dollars en 2018 dans le monde, tandis qu'au Kenya, ils devraient dépasser les 31 millions de dollars d'ici 2022 ». Ces données témoignent à suffisance de l’importance financière que gagnera le marché des applications web et mobiles dans le futur et de l’intérêt qu’il y a à préparer la jeunesse nationale à ces opportunités.
Microsoft s’est engagé dans cette aventure dans le cadre de son initiative 4Afrika, son programme de transformation digitale du continent. C'est la troisième AppFactory dans laquelle l'entreprise américaine est partenaire au Kenya  et la 18ème en Afrique.
Pour Ryno Rijnsburger, le directeur technique de Microsoft 4Afrika, « grâce à cette collaboration, les jeunes diplômés développeront un plus large éventail de compétences en TIC et sur le lieu de travail, indispensables à la réussite à l'ère numérique (...) L'apprentissage est un moyen fantastique pour les nouveaux diplômés d'acquérir l'expérience et les compétences pertinentes sur le marché nécessaires pour postuler à des emplois plus rémunérateurs ».





Commentaires

Articles les plus consultés